Le Soupir du Sable

Moment d’échange entre un père, Philippe De Sousa, musicien de guitare portugaise, et sa fille, Zoë De Sousa, danseuse.

Présentation d'une étape de travail le 25 Mars 2023 / Théâtre Berthelot de Montreuil



Ce qu’il reste de l’après

Lorsque les chemins qui ont été foulés ne sont plus perceptibles

Mais dont la sève est imperturbable

Fracture tempête de la roche sur le qui-vive

Frêle tenure du sable

Et de tous côtés, des fleuves pour se déverser


Il y a le blues du rivage

Le regard dans l’azur

Dans les yeux de mon père et les miens

Il s’agit d’un pays,

À l’espoir toujours bleu

auquel il appartient


Croisement des vents, des dunes et du sang, des tasses d’eau trop salées

Les saudades sonores habitent toutes les contrées

Elles sont torrent de fêtes passées et présentes

Joies de recueils de voyage

Elles sont à mon corps une perspective un nouvel ouvrage


Pour raviver ce que raconte le sable

Faire la constellation de ses soupirs

Une musique intérieure à soi et pour tous.tes,

Que je dirai à mon père, que mon père me chanterait, et que je danserai pour nous.


Zoë De Sousa 



Le soupir du sable est un moment d’échange entre un père, Philippe De Sousa, musicien de guitare portugaise, et sa fille, Zoë De Sousa, danseuse. Le duo se fonde sur un passé commun: la culture du fado, ses chants et ses vitalités. C’est à partir de cet héritage que les deux artistes développent leur pratique actuelle (la danse contemporaine pour l’une, les synthèses modulaires pour l’autre) déployant alors un nouveau champ créatif, où se rencontrent musique traditionnelle et électronique, chant et danse, fille et père. Le soupir du sable rassemble des histoires liées au fado, vouées à être transformées, réinterprétées, au coeur d’un dialogue filial et artistique.



Collaboration artistique et interprétation : Zoë et Philippe De Sousa

Recherche graphique et visuels : Fabienne Huygevelde

Production Laboratoire Robespierre : Claudia Poulsen

Partenaires : Théâtre Berthelot / Municipalité de Montreuil


La production est actuellement en recherche de partenaire en co-production pour la saison 2023/2024

Dossier artistique sur demande thdtpeaux@gmail.com





Philippe De Sousa philippedesousa.com

Son premier instrument est la guitare classique qu’ il apprend d’abord en autodidacte, puis aux cotés de Juan Cedrón. Il s’initie à la contrebasse et à d’autres instruments à cordes (cavaquinho, rajão, guitare fretless...) avant de se révéler dans la guitare

portugaise. A Lisbonne, il devient l’élève du guitariste Carlos Gonçalves, qui a été pendant plusieurs années l’accompagnateur de la célèbre chanteuse Amália Rodrigues. Pendant ses études de musicologie à l’université Paris 8, il s’introduit dans le milieu du fado traditionnel à Paris. Ce qui lui donne l’occasion d’accompagner les “fadistes” qui se produisent en France.

Tout en conservant son activité de guitariste de fado, il partage de nouvelles expériences avec des musiciens d’horizons différents. (Bévinda-Portugal, Cuarteto Cedrón-Argentine,Lulendo-Angola, Alima-Algérie, Dan Inger-Blues, Dani Selva-Brésil, etc...)

Plus récemment, Philippe De Sousa se tourne vers la musique électronique. Les possibilités sonores de la guitare portugaise et le travail des synthétiques modulaires lui offrent un nouveau chemin créatif.



Zoë De Sousa

Née en 1999, elle découvre la danse à l’âge de 14 ans. Cette pratique fait naître chez elle le désir de se former aux arts de la scène, et en particulier à la danse contemporaine. Dès 2014 elle étudie au CRR de Paris, puis au CNSMDP. Ses premières chorégraphies voient le jour à l’occasion des Ateliers chorégraphiques au CNSMDP entre 2017 et 2019, sous la direction de Jean-Christophe Paré puis de Cédric Andrieux. Elle suit parallèlement une licence en Philosophie à Paris 1 Panthéon - Sorbonne.

En juin 2019, Zoë De Sousa obtient le Diplôme National Supérieur du Danseur avec le solo de la chorégraphe islandaise Erna Omarsdottir IBM 1401. Elle fait partie de la jeune compagnie du Conservatoire, puis travaille pour Dominique Brun et Jérôme Bel.

Accompagnée par Myriam Gourfink et Pauline Le Boulba, Zoë est diplômée en juin 2021 d’un Master de recherche en danse. Aujourd’hui investie dans la création, sa démarche chorégraphique induit une poétique des marges et des seuils au niveau de l’espace, des corps et des regards. Créé en 2021, Peaux - Troisième Hymne est son premier spectacle.





 Gallery